Cameroun : des ingénieurs à l’école de la gestion du Point d’échange Internet

Du 27  au 31 janvier 2014 s’est tenu à Yaoundé l’atelier de renforcement des capacités sur les aspects techniques de la mise en place et de la gestion du Point d’Echange Internet du Cameroun.

Organisé par le Ministère des Postes et Télécommunications en collaboration avec l’Union africaine et Internet Society (ISOC) via son chapitre Cameroun, cet atelier qui  s’est achevé le 31 janvier 2014 regroupait les ingénieurs du principaux fournisseurs d’accès Internet de notre pays par ailleurs futurs membres du CAMIX, Cameroon Internet Exchange Point, l’association qui sera en charge de la gestion technique et administrative du Point d’Echange Internet.

En ouvrant les travaux, le ministre des Postes et Télécommunications en louant l’implication de l’Union Africaine dans ce projet, a salué l’idée de la mise en place d’un point d’échange Internet au Cameroun. Car, a dit Jean-Pierre BIYITI bi ESSAM, « l’établissement des points d’échange Internet aux niveaux local, national, sous régional et régional est une priorité, si l’on veut régler les problèmes de connectivité, améliorer la qualité de service et réduire les coûts d’interconnexion ».

Pendant cinq jours, les séminaristes ont débattu autour de plusieurs problématiques liées aux ISP, notamment les ressources IP et le routage, les politiques de contrôle de Border Gateway Protocol (BGP) et Multihoming, la gestion des points d’échange Internet et les notions de contrôle de trafic.

Il est à noter que dans sa feuille de route du Ministère des Postes et Télécommunications figurent en bonne place la construction de deux points d’échange Internet à Yaoundé et à Douala.

ISOC CM + minpostel.gov.cm